Prospective 2040-2060 des transports et des mobilités – France Stratégie

Ajouter à la liste
ClosePlease login

No account yet? Register

Le rapport de synthèse sur la prospective des transports et des mobilités à l’horizon 2040-2060 du Commissariat général à la stratégie et à la prospective et de France Stratégie se penche sur les enjeux et les défis qui se posent à la mobilité dans les décennies à venir. 

Synthèse de Beesnest

Dans un contexte de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique, le rapport explore différentes pistes pour améliorer la qualité de vie des citoyens, tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre et les nuisances liées aux déplacements. Les principales conclusions du rapport sont les suivantes : 

– Les modes de transport de demain seront plus durables, plus propres, plus sûrs et plus autonomes, avec une prépondérance du véhicule électrique et des modes actifs de déplacement (marche, vélo). 

– La mobilité sera plus fluide et mieux intégrée, grâce à l’essor des technologies de l’information et de la communication, à la mise en réseau des différents modes de transport, et à l’optimisation des infrastructures de transport.

– Les déplacements seront plus économes et plus partagés, avec une réduction de l’usage de la voiture individuelle, notamment dans les zones urbaines et périurbaines, et une multiplication des modes de transport en commun.

 

Sommaire du rapport : 

  1. Un nouvelle approche prospective est nécessaire, elle est surplombée par les enjeux de décarbonation
  2. Les enseignements de la prospective : des progrès technologiques nécessaires mais insuffisants
  3. Des mutations sociétales émergentes à accompagner
  4. Des incertitudes majeures
  5. Conclusion : le chemin ne va pas de soi et il faut le construire collectivement 

 

Chiffres clés et éléments notables : 

  • Le chiffre d’affaires cumulé en France de l’industrie automobile et de la filière aérospatiale représente environ 250 milliards d’euros (p.9)
  • Le secteur des transports a augmenté ses émissions directes de plus de 10 % depuis 1990. Le rapport préconise notamment de les diviser par dix d’ici 2050 (p.18)
  • L’industrie automobile représente aujourd’hui plus de 210 000 emplois, la filière aéronautique et spatiale emploie directement 263 000 salariés, la filière ferroviaire française représentant quant à elle plus de 200 000 emplois industriels directs autour du matériel roulant, des infrastructures et de la signalisation. (p.34)
  • En France, le transport de marchandises représente 400 milliards de tonnes-kilomètres pour le fret terrestre et de 1 200 milliards de tonnes-kilomètres pour le fret maritime. (p.35)
  • Le transport routier représente 98,5% des émissions de CO2 du fret terrestre. (p.35)
  • En France, le fret ferroviaire représente environ 10% de part modale. Dans les pays européens frontaliers, la part modale du fret ferroviaire avoisine 17%. (p.36)
  • La logistique urbaine représentait en 2017 de 15 à 20 % des émissions de CO2 du transport routier de marchandises. (p.41)
  • 34 % des acheteurs en ligne se disent prêts à payer plus pour une livraison plus écologique, mais le critère écologique n’est pas le premier choix. Il passe après la livraison gratuite et le lieu de livraison (p.42)
  • En 2018-2019, 44 % à 60 % des déplacements effectués en semaine sont inférieurs à 5 km (p.48)

Veuillez noter qu’il ne s’agit pas d’une liste exhaustive de toutes les informations contenues dans le rapport, mais plutôt d’un résumé de certains points et chiffres clés. Pour plus d’informations, veuillez lire le rapport complet.

Informations sur l'étude

Notation de l'étude
5/5

Les informations contenues dans la synthèse d’études et de rapports produite par Beesnest sont fournies à titre informatif uniquement et ne constituent pas des conseils professionnels. Les études et les rapports utilisés pour produire cette synthèse proviennent d’autres organismes et n’ont pas été rédigés par Beesnest. L’exactitude, l’exhaustivité ou la pertinence de ces informations ne peut pas être garanties par Beesnest qui n’est pas responsable des erreurs, omissions ou imprécisions dans cette synthèse. En utilisant cette synthèse, vous reconnaissez que vous le faites à vos propres risques et que vous êtes responsable de la prise de décision qui en découle. Beesnest n’est pas responsable de tout préjudice ou dommage résultant de l’utilisation de ces informations.

Beesnest Analyste ayant rédigé la synthèse de l'étude :

Romain Baudrand

Titulaire d’une licence d’Administration Publique et d’un Master sur les interactions publics/privé à Sciences Po Lyon, Romain décide de se spécialiser dans le conseil pour le secteur public en rejoignant l’ESCP Business School. Après une première expérience dans le conseil et plusieurs années en Junior-Entreprise, il est désormais formateur national en stratégie commerciale auprès de la Confédération Nationale des Junior-Entreprises.

Laisser un commentaire