Pourquoi l’épargne retraite peine encore à séduire – L’Argus de l’Assurance

Ajouter à la liste
ClosePlease login

No account yet? Register

Selon une étude réalisée par L’Argus de l’assurance et MMA, les Français sont conscients de la nécessité de compléter leur pension de retraite mais peinent encore à souscrire des produits d’épargne retraite dédiés comme le Plan d’épargne retraite (PER). Bien que le PER ait connu un développement fulgurant depuis son lancement en 2019, l’étude révèle que les Français boudent encore ces produits.

L’étude montre également que 73% des sondés sont préoccupés par le financement de leur retraite, en particulier après 50 ans. Les femmes sont encore plus inquiètes, craignant la double peine d’une carrière moins linéaire et d’une rémunération inférieure. Cependant, seulement 34% des répondants ont cherché à se renseigner sur les placements pour améliorer leur pension. Le choix se porte majoritairement sur l’épargne réglementée (51%) et l’assurance vie (44%), loin devant les produits dédiés à la retraite (29%) comme le PER.

La difficulté à épargner est le principal frein à la souscription du PER, et l’offre demeure méconnue. Moins de 20% des personnes interrogées connaissent suffisamment bien le PER individuel et 81% se disent insuffisamment informées sur ce produit. Les répondants estiment également que l’assurance vie est plus facile à comprendre et offre davantage de sécurité financière que le PER. Enfin, l’étude montre que seuls 36% des Français épargnent réellement pour leur retraite, bien que 35% aient prévu de le faire.

Informations sur l'étude

Notation de l'étude
5/5

Laisser un commentaire