Le luxe réinvente le cycle de vie des produits – Colbert

Ajouter à la liste
ClosePlease loginn

No account yet? Register

Synthèse Beesnest : comment le luxe réinvente-t-il le cycle de vie des produits ?

D’après une étude réalisée par le cabinet BCG et le Comité Colbert – une association loi 1901 réunissant aujourd’hui 93 maisons de luxe françaises, 17 institutions culturelles et 6 maisons de luxe européenne -, pour 80% des consommateurs, la responsabilité du luxe envers le produit doit-être intégrée sur l’intégralité du cycle de vie. Cette synthèse du rapport RSE du Comité Colbert suggère différentes pistes de réflexion dans chaque étape de la chaîne de logistique.

« En s’y prenant en avance, dans le processus industriel ou artisanal, le luxe doit chercher un parcours vertueux pour le produit. » Cependant, des obstacles techniques et culturels persistent : 

  • Jusqu’où dépouiller un emballage sans saborder la notion de luxe ? 
  • Comment jouer local sans pénaliser les partenaires fidèles mais plus éloignés ? 
  • Comment convaincre le client à penser réparation plutôt que nouvel achat ?  

La maïeutique de l’éco-conception : 

    • C’est quoi ? concevoir le produit le plus durable possible et le moins dommageable pour l’environnement. 
    • Comment ? en l’intégrant dans chaque étape de son cycle de vie en questionnant le type et la provenance de ses matières, déterminant leur rareté et leur recyclabilité.
    • Un défi : savoir balancer l’éco-conception avec la conservation de la qualité, l’image et la désirabilité.  

Cajoler la Terre, respecter ses ressources :

Dans les conditions environnementales actuelles, certaines matières premières du luxe se raréfient. Les Maisons de Luxe mettent en place des standards élevés pour contrôler et faire perdurer ces ressources, les utiliser dans le respect de l’environnement et que les populations locales puissent en tirer profit. 

Cela veut ainsi dire :

  • Fin de la production intensive
  • Le suivi des saisons
  • Combat contre la maltraitance animale
  • Amélioration de la traçabilité 

Repenser nos manières de faire :

  • Objectifs HQE : les plus récents bâtiments (sièges sociaux ou centres de production) obéissent à des normes environnementales plus conformes et plus sévères. 
  • Chasse aux déchets, dans la croissance d’un continent constitué uniquement de déchets. 
  • Le temps de l’upcycling / le surcyclage : un nouvel horizon suggérant de nouvelles initiatives encouragées par la loi Agec.

Vers un transport plus durable :

    • Perte de poids : notamment dans le secteur des vins et spiritueux pour lequel le poids des flacons est considérable.
    • Progrès logistiques : encouragent à choisir des transporteurs qui répondent aux critères environnementaux et sociaux. 
    • Moins d’avions, plus de bateaux. 

Des boutiques de plus en plus vertes : 

    • Les sésames ou les certifications LEED et HQE encouragent les marques à obéir à des règles sévères concernant les matériaux, les performances énergétiques, la gestion de l’eau, la qualité de l’air et la connexion avec le réseau des transports.
    • Tout pour le client : poussant à la réflexion écologique des PLV (Publicité sur le Lieu de Vente).

La vie d’après : 

    • La Seconde Main : populaire notamment chez les jeunes générations où elle représente la quête pour le beau, le bien et le bon.
    • La Bataille des déchets : par le biais du recyclage par l’hôtellerie et par l’upcycling par la couture

Veuillez noter qu’il ne s’agit pas d’une liste exhaustive de toutes les informations contenues dans le rapport, mais plutôt d’un résumé de certains points et chiffres clés. Pour plus d’informations, veuillez lire le rapport complet.

Informations sur l'étude

Notation de l'étude
5/5

Les informations contenues dans la synthèse d’études et de rapports produite par Beesnest sont fournies à titre informatif uniquement et ne constituent pas des conseils professionnels. Les études et les rapports utilisés pour produire cette synthèse proviennent d’autres organismes et n’ont pas été rédigés par Beesnest. L’exactitude, l’exhaustivité ou la pertinence de ces informations ne peut pas être garanties par Beesnest qui n’est pas responsable des erreurs, omissions ou imprécisions dans cette synthèse. En utilisant cette synthèse, vous reconnaissez que vous le faites à vos propres risques et que vous êtes responsable de la prise de décision qui en découle. Beesnest n’est pas responsable de tout préjudice ou dommage résultant de l’utilisation de ces informations.

Beesnest Analyste ayant rédigé la synthèse de l'étude :

Carolina Fefer

Forte d’un parcours multiculturel entre Argentine, France, et Angleterre, Carolina commence ses études à l’Université de Leeds en marketing avant de poursuivre avec un Master en management du luxe à l’Institut Français de la Mode. Toujours au courant de l’actualité de son secteur, la mode, le luxe, et le retail n’ont plus de secret pour elle !

Laisser un commentaire