Risque sécheresse dans les contrats MRH – Exiom Partners

Ajouter à la liste
ClosePlease login

No account yet? Register

Le risque de subsidence et le phénomène de retrait-gonflement des sols argileux : comment le risque sécheresse se matérialise pour les contrats MRH et quelles sont les pistes pour s’en prémunir ?

La cause ? Le retrait-gonflement des sols argileux (RGA), dont 48% du territoire français est exposé. 

Le changement climatique sur le risque sécheresse : 

  • En 2022, la MRN (mission risques naturels) estime le coût de la sécheresse entre 1,6 et 2,4 Mds d’euros
  • La sécheresse représente une part croissante de la sinistralité climatique (*) : 24 % sur la période 2016-2021 contre 15 % auparavant

“Tous les contrats MRH comprennent une garantie obligatoire Cat Nat qui inclut la sécheresse”.

Des solutions de prévention : agir sur l’environnement

  • Gestion de la végétation
  • Gestion des eaux

Informations sur l'étude

Notation de l'étude
5/5

Laisser un commentaire