Crisis on Pause, Europe Still Needs a Green Industry Transformation – BCG

Ajouter à la liste
ClosePlease login

No account yet? Register

Synthèse Beesnest : quelle réponse européenne face à la crise énergétique ?

L’étude du BCG analyse la crise énergétique européenne provoquée par l’invasion russe de l’Ukraine en 2022 qui a conduit à une réduction des approvisionnements en gaz. Cette situation a engendré une flambée des prix du gaz en gros, atteignant jusqu’à 22 fois les niveaux de 2019 en Allemagne et plus de 15 fois dans d’autres pays européens.

Malgré ces défis, l’économie européenne a montré une résilience en 2022, avec une croissance du PIB en Allemagne de 1,9% en termes réels par rapport à 2021. Cela a été possible grâce à une action gouvernementale et industrielle rapide ainsi qu’à des conditions météorologiques clémentes.

Toutefois, l’étude souligne que ces performances économiques ne masquent pas les défis structurels auxquels l’Europe est confrontée en matière d’énergie. En effet, le passage à des importations de gaz naturel liquéfié (GNL) plus coûteuses expose une faiblesse majeure.

L'opportunité d'un changement structurel

Selon l’étude, la crise actuelle pourrait représenter une opportunité pour effectuer un changement structurel afin de maintenir un approvisionnement énergétique compétitif, de réduire les émissions de CO2 et de mettre l’économie européenne sur un pied d’égalité compétitif pour les décennies à venir. En effet, l’Europe a un désavantage en termes de coûts pour les énergies fossiles, mais est très compétitive dans plusieurs énergies renouvelables, notamment l’éolien, le solaire et l’hydrogène vert.

En réponse à la hausse spectaculaire des prix de l’énergie en 2022, de nombreuses entreprises ont réagi en réduisant leur consommation et en recherchant des sources alternatives, principalement le GNL. Cependant, environ la moitié des entreprises industrielles ont dû réduire ou suspendre temporairement leur production, particulièrement dans le secteur des matériaux de construction.

Une Europe toujours dépendante des GPL

Pour 2023, l’Europe devra encore dépendre fortement du GNL, avec une augmentation prévue des importations de 20% à 40% en 2025 par rapport à 2021. Seule une petite proportion des entreprises (36%) ont commencé à mettre en œuvre des mesures correctives en réponse à la crise énergétique.

L’analyse du BCG prévoit une augmentation de 50% à 100% des prix du gaz naturel en 2030. Si ces prévisions se réalisent, cela modifiera profondément la compétitivité de plusieurs grandes industries européennes. De plus, les États-Unis élargissent actuellement leur avantage en matière de coût de l’énergie verte grâce à l’Inflation Reduction Act (IRA) de 2022.

Une transition vers l'industrie verte est-elle possible ?

L’étude du BCG considère la crise énergétique actuelle comme une opportunité pour l’Europe de passer à une industrie verte, ce qui contribuerait à résoudre à la fois ses problèmes énergétiques structurels et le défi global du changement climatique. Toutefois, la transition verte nécessite des efforts majeurs. Comme en témoigne le fait qu’en novembre 2022, seulement 1 957 entreprises avaient fixé des objectifs certifiés de réduction des émissions, et 2 103 prévoyaient de le faire, malgré une demande croissante pour les produits verts.

L’étude souligne également l’importance du soutien politique dans la transition vers une industrie verte. Les politiques européennes pourraient jouer un rôle clé en favorisant une plus grande transparence, en soutenant l’achat vert et en mettant en place des normes et des quotas de produits verts. De plus, les politiques doivent aider financièrement les transformations non fossiles avec le moins de bureaucratie possible, se concentrer sur les secteurs énergivores essentiels à l’économie et leur fournir un soutien financier facile d’accès.

Bien que la situation de l’Europe soit grave, elle offre l’opportunité d’une transformation qui pourrait garantir sa prospérité pour les décennies à venir.

Veuillez noter qu’il ne s’agit pas d’une liste exhaustive de toutes les informations contenues dans le rapport, mais plutôt d’un résumé de certains points et chiffres clés. Pour plus d’informations, veuillez lire le rapport complet.

Informations sur l'étude

Notation de l'étude
5/5

Les informations contenues dans la synthèse d’études et de rapports produite par Beesnest sont fournies à titre informatif uniquement et ne constituent pas des conseils professionnels. Les études et les rapports utilisés pour produire cette synthèse proviennent d’autres organismes et n’ont pas été rédigés par Beesnest. L’exactitude, l’exhaustivité ou la pertinence de ces informations ne peut pas être garanties par Beesnest qui n’est pas responsable des erreurs, omissions ou imprécisions dans cette synthèse. En utilisant cette synthèse, vous reconnaissez que vous le faites à vos propres risques et que vous êtes responsable de la prise de décision qui en découle. Beesnest n’est pas responsable de tout préjudice ou dommage résultant de l’utilisation de ces informations.

Beesnest Analyst ayant rédigé la synthèse de l'étude :

Samuel Grimaud

Diplômé de l’École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers, Samuel a suivi sa formation d’ingénieur en alternance spécialisée en mécanique industrielle. Pour se spécialiser en conseil et en stratégie d’entreprise, il a par la suite rejoint l’ESCP Business School. Il s’intéresse de près à l’actualité de l’Industrie afin d’être constamment conscient des enjeux et tendances du secteur.

Laisser un commentaire