Réseaux sociaux dans la banque et l’assurance : vers de nouvelles pratiques ? – Vertone

Ajouter à la liste
ClosePlease login

No account yet? Register

Synthèse Beesnest : comment les banques envisagent d'utiliser les réseaux sociaux à l'avenir ?

Avec 52 millions d’utilisateurs français et près de 2 heures par jour passées sur les réseaux sociaux, les secteurs de la banque et de l’assurance cherchent à renforcer leur présence en ligne. Alors que 87% des acheteurs sont influencés par les réseaux sociaux pour leurs décisions d’achat, ces industries rencontrent cependant des défis particuliers, notamment en raison de la nature moins impulsives de leurs produits et des réglementations strictes régissant les produits financiers.

Pour augmenter leur visibilité, les assureurs se positionnent sur divers réseaux sociaux tels que Facebook, LinkedIn, YouTube, Twitter, Instagram, TikTok et Snapchat. Ils diffusent des actualités, des conseils et des nouveautés produits. Pour se rapprocher de leurs clients, les dirigeants communiquent sur des sujets d’actualité économique, sociétale ou environnementale, et certains partagent même des aspects de leur vie personnelle. 

L’interaction avec les internautes est un autre enjeu clé. Les assureurs encouragent leurs employés à partager du contenu sur les réseaux sociaux pour étendre les points de contact. De plus, ils utilisent les réseaux sociaux pour valoriser l’expertise de leurs conseillers et établir des liens avec de potentiels clients. Des campagnes spécifiques sont conçues pour générer des réactions de la part des internautes.

La vente directe sur les réseaux sociaux reste néanmoins marginale par rapport à d’autres secteurs. Des contraintes règlementaires et la nature des produits expliquent en partie cette situation. Cependant, certaines compagnies d’assurance ont commencé à expérimenter des systèmes de vente via des outils de messagerie. 

En conclusion, après plusieurs années d’expérimentation, les acteurs de la banque et de l’assurance ont désormais à leur disposition une variété de leviers pour renforcer leur présence sur les réseaux sociaux. Les possibilités d’amélioration restent néanmoins importantes, notamment dans la phase d’avant-vente et dans l’ouverture de nouveaux canaux d’interaction pour le service après-vente.

Informations sur l'étude

Notation de l'étude
5/5

Les informations contenues dans la synthèse d’études et de rapports produite par Beesnest sont fournies à titre informatif uniquement et ne constituent pas des conseils professionnels. Les études et les rapports utilisés pour produire cette synthèse proviennent d’autres organismes et n’ont pas été rédigés par Beesnest. L’exactitude, l’exhaustivité ou la pertinence de ces informations ne peut pas être garanties par Beesnest qui n’est pas responsable des erreurs, omissions ou imprécisions dans cette synthèse. En utilisant cette synthèse, vous reconnaissez que vous le faites à vos propres risques et que vous êtes responsable de la prise de décision qui en découle. Beesnest n’est pas responsable de tout préjudice ou dommage résultant de l’utilisation de ces informations.

Laisser un commentaire