Insurtech’s Hot Streak Has Ended. What’s Next ? – BCG

Ajouter à la liste
ClosePlease login

No account yet? Register

Synthèse Beesnest : quel avenir pour un secteur de l'insurtech en difficulté ?

Le rapport du BCG traite du ralentissement significatif du financement des entreprises insurtech (technologie de l’assurance). Ce ralentissement est attribué à une combinaison de haute inflation, de hausse des taux d’intérêt, de faible croissance économique et de tensions géopolitiques.

Le rapport suggère que les entreprises insurtech passent d’une mentalité orientée vers la croissance à une focalisation sur la conservation de trésorerie et l’atteinte de la rentabilité.

Ralentissement de l'investissement

L’investissement dans les insurtechs a ralenti dans toutes les gammes de produits et les modèles opérationnels. Le secteur a levé 7,3 milliards de dollars de financement en actions à l’échelle mondiale en 2022, une baisse abrupte de 50% par rapport à 2021. Ce ralentissement a affecté tous les modèles opérationnels, les agents généraux gestionnaires et les assureurs numériques enregistrant les plus fortes baisses d’une année sur l’autre, respectivement de 67% et 57%.

Diminution du financement par Venture Capital

Il y a eu une diminution significative du financement par Venture Capital en phase avancée. Les investissements dans cette catégorie ont totalisé 3,2 milliards de dollars en 2022, soit une baisse de 60% par rapport à l’année précédente. Le capital-risque en phase initiale a également diminué, avec un total de 2,1 milliards de dollars investis dans des opérations en phase initiale en 2022, soit une baisse de 48% par rapport à 2021.

Les difficultés du marché ont retardé les plans de sortie

Les conditions du marché et les évaluations potentielles de sortie se sont détériorées, entraînant moins d’introductions en bourse (IPO) et moins de sorties privées par le biais de fusions et acquisitions (M&A). Cela a forcé les entreprises insurtech à passer du mode de croissance au mode de conservation de trésorerie.

Quelques chiffres clés :

  1. Les investissements dans le secteur des fintechs ont diminué de 43% d’une année sur l’autre, les insurtechs enregistrant la plus forte baisse à 50%.
  2. Le financement des insurtechs a atteint son plus bas niveau des 20 dernières trismetres au T4 2022, avec seulement 800 millions de dollars investis.
  3. Le secteur des insurtechs a levé 7,3 milliards de dollars de financement en actions à l’échelle mondiale en 2022, soit une baisse de 50% par rapport à 2021.
  4. Le financement par Venture Capital en phase avancée a totalisé 3,2 milliards de dollars en 2022, soit une baisse de 60% par rapport à l’année précédente.
  5. Le Venture Capital en phase initiale a diminué, avec un total de 2,1 milliards de dollars investis dans des opérations en phase initiale en 2022, soit une baisse de 48% par rapport à 2021.

Veuillez noter qu’il ne s’agit pas d’une liste exhaustive de toutes les informations contenues dans le rapport, mais plutôt d’un résumé de certains points et chiffres clés. Pour plus d’informations, veuillez lire le rapport complet.

Informations sur l'étude

Notation de l'étude
5/5

Les informations contenues dans la synthèse d’études et de rapports produite par Beesnest sont fournies à titre informatif uniquement et ne constituent pas des conseils professionnels. Les études et les rapports utilisés pour produire cette synthèse proviennent d’autres organismes et n’ont pas été rédigés par Beesnest. L’exactitude, l’exhaustivité ou la pertinence de ces informations ne peut pas être garanties par Beesnest qui n’est pas responsable des erreurs, omissions ou imprécisions dans cette synthèse. En utilisant cette synthèse, vous reconnaissez que vous le faites à vos propres risques et que vous êtes responsable de la prise de décision qui en découle. Beesnest n’est pas responsable de tout préjudice ou dommage résultant de l’utilisation de ces informations.

Laisser un commentaire