The beauty market in 2023: A special State of Fashion report – McKinsey

Ajouter à la liste
ClosePlease login

No account yet? Register

Synthèse Beesnest : les dynamiques du secteur de la beauté en 2023

Le marché de la cosmétique et de la beauté – incluant le skincare, le parfum, le maquillage et le haircare – représente aujourd’hui un secteur très attractif avec un chiffre d’affaires de $430 milliards, fin 2022. Grâce à sa forte résilience envers la crise économique, les acteurs se précipitent vers cette industrie hautement compétitive qui prévoit d’innover ses produits et sa distribution dans les prochaines années, afin d’atteindre les $580 milliards d’ici 2027. Le rapport de McKinsey présente les prochaines tendances de consommation et les futures opportunités face aux prochains défis et bousculements du secteur.

Ce qu'il faut retenir sur le secteur de la beauté

  • Les nouvelles générations accompagnent et encouragent ce changement qui résonne davantage avec leurs définitions de la beauté et s’alignent avec les sujets d’éthiques tels que l’environnement et le self-care
  • Premiumization : la beauté prémium devrait s’accroître à un rythme annuel de 8% entre 2022 et 2027 tandis que la mass beauty progressera à un rythme de 5%
  • Des marques émergentes et indépendantes gagnent en importance, face à des clients qui favorisent la nouveauté, et viennent ainsi impacter la concurrence. 
  • Les clients interagissent avec les marques à travers différents touchpoints, digitaux et physiques. Ceci encourage les marques à établir des stratégies omnicanales et à suivre un modèle brick-and-mortar
  • Dans la beauté, l’E-commerce est le canal possédant la plus grande croissance, s’étant développé à un rythme de 21% entre 2019 et 2022 et prévoyant de maintenir 12% d’accroissement annuel entre 2022 et 2027.

L’importance du ’E-commerce pour le secteur se justifie par diverses raisons : 

    • L’entrée de géants de l’E-commerce dans la beauté tels que Amazon et Tmall. 
    • Des outils digitaux pour le D2C de plus en plus sophistiqués.
    • La popularité grandissante du Social Selling et du Livestreaming en Asie. 
  • L’arrivée de nouveaux acteurs, le changement de tendances et le développement des nouvelles technologies viennent bousculer les structures et la concurrence. Les marques doivent désormais adapter leurs stratégies à la diversification géographique afin de mieux atteindre leurs objectifs et agrandir leurs parts de marché.

Cinq nouvelles dynamiques sont à prévoir :

  1. Une redistribution de la croissance : tandis que la Chine perd en pouvoir d’achat, les Etats Unis demeurent attractifs, encourageant les petites et les grandes marques à y pénétrer. L’Inde présente aussi une nouvelle opportunité d’expansion. 
  2. La différence entre la beauté et le bien-être s’estompe : La cosmétique permettant aussi de satisfaire un besoin psychologique et moral, on prévoit une hausse annuelle de 10% entre 2023 et 2027 pour l’industrie du bien-être. 
  3. L’influence des Gen Z : Ces consommateurs avertis obligent les marques à mettre en avant de l’authenticité, des valeurs éthiques portées sur l’environnement, la diversité et l’inclusion ainsi que la construction d’une communauté envers laquelle ils pourront se sentir identifiés. 
  4. L’impératif de Scale : Cette stratégie nécessite une expansion omnicanale et internationale.
  5. Le recalibrage du M&A : Le M&A gardera son importance dans l’industrie mais se focalisera sur les marques possédant des produits innovants et éthiques, aux gains financiers profitables.

Veuillez noter qu’il ne s’agit pas d’une liste exhaustive de toutes les informations contenues dans le rapport, mais plutôt d’un résumé de certains points et chiffres clés. Pour plus d’informations, veuillez lire le rapport complet.

Informations sur l'étude

Notation de l'étude
5/5

Les informations contenues dans la synthèse d’études et de rapports produite par Beesnest sont fournies à titre informatif uniquement et ne constituent pas des conseils professionnels. Les études et les rapports utilisés pour produire cette synthèse proviennent d’autres organismes et n’ont pas été rédigés par Beesnest. L’exactitude, l’exhaustivité ou la pertinence de ces informations ne peut pas être garanties par Beesnest qui n’est pas responsable des erreurs, omissions ou imprécisions dans cette synthèse. En utilisant cette synthèse, vous reconnaissez que vous le faites à vos propres risques et que vous êtes responsable de la prise de décision qui en découle. Beesnest n’est pas responsable de tout préjudice ou dommage résultant de l’utilisation de ces informations.

Beesnest Analyste ayant rédigé la synthèse de l'étude :

Carolina Fefer

Forte d’un parcours multiculturel entre Argentine, France, et Angleterre, Carolina commence ses études à l’Université de Leeds en marketing avant de poursuivre avec un Master en management du luxe à l’Institut Français de la Mode. Toujours au courant de l’actualité de son secteur, la mode, le luxe, et le retail n’ont plus de secret pour elle !

Laisser un commentaire