Global Gas Security Review 2023 – IEA

Ajouter à la liste
ClosePlease loginn

No account yet? Register

Synthèse de Beesnest : tendances du marché du gaz en 2023

Cette étude suit les évolutions du marché du gaz naturel à la suite de la crise énergétique mondiale déclenchée par l’invasion de l’Ukraine par la Russie. En 2023, l’UE vise à remplir ses sites de stockage à 95 % de leur capacité de travail. Des simulations montrent qu’un hiver froid et l’arrêt des approvisionnements en gaz russe pourraient provoquer une nouvelle volatilité des prix. L’Union européenne dépend de plus en plus des approvisionnements ponctuels de gaz et les acheteurs européens ont augmenté leur activité de contrat de GNL. 

Grands enseignements de l'étude

  • Les importantes réductions des livraisons de gaz de la Russie à l’Union européenne de près de 80 milliards de mètres cubes (bcm), équivalant à 15 % du commerce mondial de GNL ont exercé une pression sans précédent sur les marchés du gaz européens et mondiaux en 2022.
  • Les prix spot du gaz en Asie et en Europe ont chuté de plus de 50 % en glissement annuel au cours du premier semestre 2023. Cependant, ils sont restés respectivement 140 % et 180 % au-dessus de leurs niveaux moyens du premier semestre entre 2016 et 2020.
  • Les livraisons de gaz par pipeline de la Russie à l’Union européenne ont diminué de plus de 75 % (soit 36 bcm) au premier semestre 2023, tandis que l’offre mondiale de GNL a augmenté d’environ 3 % (soit 9 bcm).
  • La demande mondiale de gaz pourrait rester globalement stable en 2023 avant de connaître une croissance modérée de 2 % en 2024.
  • Les marchés en rapide expansion de la région Asie-Pacifique devraient représenter environ 80 % de la demande de gaz supplémentaire jusqu’à la fin de 2024.
  • Néanmoins, des incertitudes majeures subsistent en prévision de la saison hivernale 2023/24 en Europe. Un hiver froid pourrait augmenter la demande de gaz naturel dans les secteurs résidentiel et commercial de l’UE de 30 bcm par rapport à la saison de chauffage 2022/23.

L'expansion des gaz à faible émission

  • Les installations de production de biométhane affichent peu de variations quotidiennes et saisonnières, car elles fonctionnent généralement à leur capacité maximale tout au long de l’année.
  • En Europe, près de 60 % des installations de biométhane sont raccordées au réseau de distribution, tandis que moins de 20 % sont directement connectées au réseau de transport.
  • Le stockage souterrain jouera un rôle essentiel pour permettre à l’hydrogène d’atteindre son plein potentiel en tant que vecteur énergétique et pour répondre aux besoins changeants de flexibilité dans un système énergétique de plus en plus complexe.
  • Les gaz à faible émission liquéfiés devraient jouer un rôle central dans la réduction des émissions du secteur maritime.
  • Le règlement FuelEU Maritime encourage l’utilisation de carburants renouvelables et à faible teneur en carbone sur les navires de plus de 5 000 tonnes brutes voyageant vers, depuis ou dans les ports de l’UE, en établissant des exigences sur l’empreinte carbone de leurs carburants.

Veuillez noter qu’il ne s’agit pas d’une liste exhaustive de toutes les informations contenues dans le rapport, mais plutôt d’un résumé de certains points et chiffres clés. Pour plus d’informations, veuillez lire le rapport complet.

Informations sur l'étude

Notation de l'étude
5/5

Les informations contenues dans la synthèse d’études et de rapports produite par Beesnest sont fournies à titre informatif uniquement et ne constituent pas des conseils professionnels. Les études et les rapports utilisés pour produire cette synthèse proviennent d’autres organismes et n’ont pas été rédigés par Beesnest. L’exactitude, l’exhaustivité ou la pertinence de ces informations ne peut pas être garanties par Beesnest qui n’est pas responsable des erreurs, omissions ou imprécisions dans cette synthèse. En utilisant cette synthèse, vous reconnaissez que vous le faites à vos propres risques et que vous êtes responsable de la prise de décision qui en découle. Beesnest n’est pas responsable de tout préjudice ou dommage résultant de l’utilisation de ces informations.

Beesnest Analyste ayant rédigé la synthèse de l'étude :

Maxime Pinchart-Deny

Maxime a fait ses études à l’université de Warwick au Royaume-Uni avant de rejoindre l’EDHEC Business School à Lille, puis finir par un double diplôme en supply chain et logistique à HEC Montreal ! De plus, Maxime est actuellement en train de rédiger un mémoire sur la Supply Chain décentralisée de l’hydrogène et l’énergie renouvelable au Canada. Maxime s’occupe du secteur énergie sur la plateforme.

Laisser un commentaire